Effets secondaires du CBD : quels sont-ils ?

Les effets secondaires du CBD sont, comme pour toutes les substances, souvent liés à un dosage excessif. Il est donc recommandé de le consommer avec parcimonie. Le CBD ne remplace en aucun cas les médicaments !
Que ce soit en huile, en tisane, en fleurs ou en gélules, les produits au CBD sont en pleine expansion depuis quelques années. Si le CBD a de nombreuses vertus (relaxation, réduction de l’anxiété, actions anti-inflammatoires, bienfaits pour les problèmes de peau…), il est tout de même préconisé de prêter attention à ses effets secondaires qui peuvent apparaître bien souvent suite à une consommation excessive.

La législation française interdit la vente de produits CBD dont le taux de THC, molécule responsable des effets psychotropes et d’addictions, est supérieur à 0,2%. Malgré cela, il est possible qu’un dosage trop fort, en huile par exemple, puisse engendrer des effets secondaires. Voici une liste non exhaustive des effets secondaires du CBD.

La consommation de CBD entraine-t-elle des effets secondaires ?
La consommation de CBD entraîne-t-elle des effets secondaires ?

Les principaux effets secondaires du CBD

Les maux de tête

Que ce soit en huile, en e-liquide ou en fleurs, l’utilisation de CBD peut entraîner des maux de tête, en particulier chez les personnes sensibles aux migraines. Le cannabidiol n’est pas directement responsable de cette pathologie, mais le produit CBD utilisé peut s’avérer de qualité médiocre ou la dose n’est pas adaptée à la personne. L’utilisation de CBD permet généralement de soulager les maux de tête, à condition qu’il soit bien dosé.

Les troubles du sommeil

Une bonne tisane au CBD avant de se coucher, ça vous tente ? C’est même plutôt recommandé lorsqu’on a des difficultés à trouver le sommeil. Seulement voilà, un fort dosage dans votre préparation et c’est tout votre rythme nocturne qui sera chamboulé. Pour éviter ces conséquences désagréables, suivez nos conseils.

Les problèmes de digestion et d’appétit

La consommation de CBD peut avoir une influence sur votre transit. Il est possible qu’après une première utilisation, vous sentiez une gêne au niveau de vos intestins : crampes, diarrhées, constipation… Dans ce cas, stoppez vos habitudes de consommation et consultez votre médecin. Votre corps fait peut-être une réaction allergique au cannabidiol ou un traitement médicamenteux interfère avec la prise de CBD. Les problèmes digestifs comptent parmi les effets secondaires du CBD les plus courants.

L'un des effets secondaires du CBD le plus courant est la perturbation du transit.
L’un des effets secondaires du CBD le plus courant est la perturbation du transit.

Les nausées

Si l’un des effets indésirables du CBD est la perturbation du système digestif, il peut aussi avoir des conséquences sur votre estomac. Nausées, perte d’appétit, ballonnements… Dans ce cas, il s’agit également d’un mauvais dosage, mais si les symptômes persistent, prenez rendez-vous chez votre médecin. Les produits au CBD, et notamment l’huile, sont généralement recommandés pour soulager les nausées.

Les vertiges

Vous ressentez des étourdissements après avoir consommé du CBD ? C’est dû à l’un des bienfaits du cannabidiol : la réduction de la pression artérielle. Le CBD réduit la tension : cela à un effet bénéfique pour les personnes ayant une pression artérielle trop élevée, mais il en va de même pour les consommateurs avec une tension moyenne à faible. Si les vertiges vous saisissent, il s’agit de l’un des effets indésirables du CBD. Nous vous conseillons de réduire la dose et de compenser avec du magnésium. Vous trouverez cet oligo-élément en compléments alimentaires mais aussi dans les aliments comme les sardines, le chocolat noir, les oléagineux, le cumin… Si la sensation de vertige persiste, stoppez la consommation et allez chez votre médecin.

Traitement médical et dose de CBD : les dangers

La molécule du cannabidiol présente dans les produits au CBD peut altérer les effets d’un traitement médical, tout comme la consommation de tous autres compléments alimentaires. C’est le cas notamment des médicaments traitant des pathologies liées au foie et à la pression artérielle. Dans ce cas, ycbd.org vous recommande vivement d’en parler à votre médecin avant de consommer du CBD afin que ses effets secondaires n’aient pas de conséquence directe sur votre santé.

Et les crèmes au CBD ?

Comme tous les produits cosmétiques, les crèmes à base de CBD peuvent entraîner des réactions cutanées. Si la crème au CBD est recommandée pour les irritations telles que l’eczéma ou le psoriasis, elle peut aussi provoquer des allergies épidermiques. Dans ce cas, il est toujours recommandé de tester la crème au CBD sur une petite zone de la peau afin de vérifier si celle-ci réagit ou non au produit.

Peut-on utiliser des produits au CBD pendant une grossesse ?

Cette question revient souvent, et à juste titre, il est de notoriété publique que toute substance illicite (drogue) ou déconseillée (tabac, alcool…) est néfaste au bon développement du fœtus. Qu’en est-il du CBD ? Est-il possible d’en consommer sans nuire à la santé du futur bébé ?

Effets indésirables du CBD : quelles sont les conséquences pour les femmes enceintes ?
Effets indésirables du CBD : quelles sont les conséquences pour les femmes enceintes ?

La consommation de CBD pendant la grossesse divise : certains professionnels la proscrivent tout simplement, en avançant qu’il n’y a pas suffisamment de recul sur ce cannabis dépourvu de THC (molécule altérant les facultés psychiques). D’autres professionnels rétorquent que le CBD a des effets relaxants sur les femmes enceintes. La consommation de produits au CBD pourraient détendre les futures mamans avant l’accouchement, et même réduire les effets indésirables liées à la grossesse (douleurs musculaires, nausées, maux de tête, troubles du sommeil…). Avant de poursuivre vos habitudes liées au CBD, parlez-en à un professionnel lors de votre suivi de grossesse.

Que dit la législation française ?

Pour rappel, les produits au CBD vendus en France respectent tous la législation en vigueur par les lois européennes. Sa consommation est légale en France, puisque le CBD ne contient pas de THC (moins de 0,2%). Le CBD n’entraîne pas de dépendance à la substance ni modification de la perception psychique. Il au contraire recommandé pour ces nombreux bienfaits.

Leave a Reply

Your email address will not be published